fbpx

Le cordage d’une raquette de badminton


C’est le cordage qui forme le tamis d’une raquette de badminton. Contrairement à celui d’une raquette de tennis, il est toujours multifilament. Lorsqu’il se casse, il est possible de réparer sans changer de cadre, il suffit d’aller dans un magasin de sport proposant les services d’un cordeur.

Quand corder sa raquette de badminton ?

Toutes les raquettes possèdent une tête ou un tamis déjà cordé. Lorsque le cordage se casse, l’usage de la raquette devient moins confortable. Le joueur perd en sensation et a plus de mal à maîtriser ses coups. Dans ce cas, il est nécessaire d’aller voir un cordeur. Vous pouvez couper les cordes en croix, afin que leur tension ne joue plus sur le cadre. Il est conseillé de les laisser ainsi, le cordeur aura ainsi le plan de votre tamis, cela évite les risques d’erreur.

La rigidité du cordage peut varier selon le spécialiste qui le réalise et l’état de la machine de cordage de badminton. Ces petites différences ne sont généralement pas préjudiciables. Toutefois, si la tension change considérablement (jusqu’à 25% en moins) après le cordage, c’est inacceptable. Il est ainsi conseillé de faire appel à un cordeur expérimenté qui utilise une bonne machine à corder bien entretenue.

Comment choisir le cordage de la raquette de badminton ?

Les cordes des tamis de badminton se composent toutes de la même manière (multifilament). La différence réside essentiellement dans la jauge et la tension.

La jauge

La jauge, c’est l’épaisseur de la corde. Elle varie généralement de 0,60 mm à 0,75 mm. Plus la jauge est épaisse, plus le cordage sera résistant. Ainsi, à fréquence de jeu égale, un 0,70 mm durera plus longtemps qu’un 0,66 mm. Un cordage épais est également plus confortable. De son côté, un cordage fin est plus fragile et donc moins durable, mais procure plus de sensations.

De manière générale, le cordage fin est indiqué pour les joueurs assidus qui possèdent déjà un certain niveau. Les débutants se débrouillent mieux avec un cordage épais. Voici quelques fourchettes pour adopter la bonne épaisseur :

  • Joueurs occasionnels et enfants : plus de 0,70 mm
  • Joueurs réguliers (environ une fois par semaine) : 0,67 mm à 0,70 mm
  • Joueurs intensifs et compétiteurs : 0,60 mm à 0,66 mm

Bien entendu, les joueurs assidus peuvent adopter un cordage épais s’ils souhaitent une certaine durabilité.

La machine pour réaliser un cordage de raquette de badminton

La tension

En général, une tension importante permet de gagner en sensations et donc de jouer avec plus de précision. Par contre, un cordage plus souple vous fera gagner en puissance. Toutefois, il ne faut pas s’en tenir à cette unique règle, mais toujours tester la raquette afin de déterminer si on a la bonne tension.

Pour ce faire, il suffit d’essayer quelques dégagés sur le terrain avec un adversaire. Si vous sentez que vous devez faire de gros efforts pour lancer le volant au fond du court, la tension est trop élevée. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si vous pouvez envoyer le volant au-delà avec facilité, la tension est insuffisante. Enfin, si vous réussissez vos dégagés avec confort sans que le volant atterrisse à l’extérieur, ça y est : vous avez trouvé la bonne tension.

Il existe des tensions moyennes indiquées pour chaque profil de joueur, selon le type de volant utilisé. Par exemple, un joueur qui utilise habituellement une raquette à 12 kg avec un volant en plastique adoptera un cordage à 13 kg pour un volant en plumes. Notons que le volant en plumes nécessite une tension plus élevée pour un jeu de badminton confortable. Voici les tensions moyennes pour les trois profils de badistes :

  • Joueurs occasionnels et enfants : moins de 11 kg
  • Joueurs réguliers : 11 kg à 13 kg
  • Joueurs intensifs : plus de 13 kg

Notons également que pour deux badistes de même niveau, une joueuse adopte en général une tension moins élevée qu’un joueur. Par exemple, avec un volant en plumes, une joueuse experte aura besoin d’une tension d’environ 13 kg, contre 13 kg à 15 kg pour un homme.

Lire aussi : choisir sa raquette de badminton

La tension joue également sur la durée de vie du cordage de badminton. Plus la tension est élevée, plus facilement le cordage va se casser. C’est essentiellement dû au fait que le tamis se rapproche plus aisément de son point de rupture à chaque frappe. En outre, les cordes s’usent plus rapidement à cause du frottement, qui est plus important lorsque la tension est importante.

Comment réussir le cordage d’une raquette de badminton ?

Il est d’abord indispensable d’acheter les bonnes bobines, vous pouvez choisir plus facilement en consultant un comparatif de cordage de badminton. Attention, les dénominations ne renseignent pas toujours sur la jauge des cordes. Par exemple, le cordage Yonex BG 66 Ultiax fait 0,65 mm (et non pas 0,66 comme son nom le laisserait entendre), tandis que le cordage Babolat IFeel 66 fait effectivement 0,66 mm, tout comme le Head Super Power 74 fait bien 0,74 mm. En cas de doute, mieux vaut chercher un guide de cordage de badminton plus détaillé, qui expose toutes les caractéristiques de chaque produit présenté.

Même s’il est possible de corder un tamis sans respecter le plan de cordage initial, mieux vaut suivre ce schéma d’origine. Cela évite la déformation du cadre et contribue à la durabilité de la raquette. Cette recommandation est valable pour les raquettes à tête isométrique ou classique. Ainsi, n’utilisez pas le plan d’un tamis Kawasaki ou Li-Ning pour corder une raquette de badminton Yonex. Afin de bien maintenir la tension, il faut veiller à tendre les montants de travers un par un, de corder en quatre nœuds et évidemment, de bien faire son nœud à chaque fois.

Comment entretenir son cordage de raquette de badminton ?

Pour ne pas user votre cordage avant l’heure, quelques précautions suffisent. Après chaque séance, évitez d’entreposer votre raquette dans le coffre de la voiture ou à l’extérieur. Les raquettes supportent mal les variations de température. Si les cordes sont par exemple exposées à une température de 5 °C ou moins, elles deviennent très rigides et peuvent casser même dans un état encore neuf. Lorsqu’il fait froid, pensez aussi à réchauffer le cordage avant chaque utilisation. Vous n’avez qu’à le frotter entre les deux mains pendant quelques minutes et le tour est joué.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *